Accueil   |  Contact 
Bienvenue à Réseau Ivoire

CECOS : Créer l'insécurité chez les auteurs de l'insécurité
De nos envoyés spéciaux au centre de commandement des opérations de sécurité.

Etes-vous réellement en danger? Etes-vous témoins d'une scène d'insécurité extrême? Si oui, faite ce geste à la fois simple et banal: composez le 22 48 20 50 ou le 147. Quelques minutes seulement après avoir raccroché, vous vous trouverez presque nez à nez avec une unité spéciale d'intervention; venue ainsi gommer le contexte d'insécurité que vous avez rapporté plutôt. Les hommes que vous avez en face de vous, émanent du CECOS (retenez ce nom), le Centre de Commandement des Opérations de Sécurité.


CECOS : Créer l'insécurité chez les auteurs de l'insécurité

Créé par décret présidentiel au lendemain des atrocités de Guitrozon et de Petit Duekoué dans l'Ouest du pays, le CECOS vise à combattre la grande criminalité afin d'instaurer en Côte d'Ivoire, notamment à Abidjan, un climat général favorable à l'activité économique, la libre circulation des personnes, la protection continue de leur vie et de leurs biens. Il va s'en dire que le CECOS constitue également une extraordinaire couverture sécuritaire pour l'investissement étranger en Côte d'Ivoire. Quelle est donc la nature de cette organisation et le mode de ses opérations quotidiennes?

Rezoivoire.net ne dira pas ici tout ce qu'il en sait pour des raisons évidentes de sécurité.

Sachez simplement que le CECOS est un shampooing réussi de différents corps de défense et de sécurité dont l'Armée, la Gendarmerie nationale et les CRS c'est-à-dire, la police nationale.

De véritables maîtres du terrain

L'approche du CECOS en matière de sécurité émane d'une réelle expertise. Simple et intelligente, brillante et fonctionnelle. Le CECOS, c'est d'abord une réelle volonté d'en découdre avec les malfrats. Il s'agit ensuite d'une parfaite connaissance du théâtre des opérations. Enfin une incroyable capacité de réaction. Ces trois pourraient témoigner pour l'heure, des attributs des opérations CECOS.

Chasseurs de malfrats

Les patrouilles du CECOS (celles de nuit surtout) ressemblent à une partie de chasse. Mais croyez-nous, il s'agit effectivement de chasse: chasse aux malfrats, aux malabars et aux individus falots. A ces farfelus qui aiment trop l'obscurité pour être des gens sérieux; qui ne dorment jamais et qui troublent le sommeil des autres en s'invitant chez eux si ne les attaquent pas carrément dans la rue. Chaque fois qu'il a eu vent de tels agissements, le CECOS est intervenu rapidement; avec dextérité et professionnalisme.

Rezoivoire.net a pris part à une patrouille du CECOS dans la nuit du lundi au mardi dernier. L'expérience nous a permis d'appréhender non seulement la dynamique de fonctionnement du CECOS mais aussi sa parfaite organisation interne. Nous n'en dirons pas davantage sur ce point pour ne pas gêner les futures opérations même si l'organisation reste elle-même reste ouverte et n'a visiblement rien à cacher.


CECOS : Chasseurs de malfrats

Retenez que cette nuit là, nous avons vu des professionnels en matière de sécurité. Des hommes courageux qui ont plaisir à veiller sur la vie de leurs concitoyens. Des nationalistes achevés qui ont une haute idée de leur patrie. Et en dépit des grands dangers inhérents à leurs différentes opérations, les éléments du CECOS travaillent presque le sourire aux lèvres. Ils savent en effet leur mission, en sont honorés, en perçoivent les contours et sont déterminés à la réussir. Nous avons pu apprécier également les moyens dont dispose le CECOS. Ils sont énormes: un personnel impressionnant et bien formé, de nombreuses unités mobiles, un plan de quadrillage bien étudié de la ville d'Abidjan, un pré positionnement tout aussi élaboré des hommes sur le terrain. Coté logistique, le CECOS dispose de véhicules de tous genres et à toutes épreuves; tous équipés d'instruments de communication. Il y a aussi ce haut lieu qui centralise vos appels au secours, les étudie avant de les rapatrier vers les différentes unités territoriales. Le CECOS a donc les moyens de son combat. Suivons plutôt ce qu'en dit le lieutenant Ange Nouko: « Nous avons les moyens de notre action. Il serait malhonnête de ne pas le reconnaître. » Le Commissaire Robet Gogo ne dit pas autre chose: « Le chef de l'Etat a souhaité la mise en place du CECOS et a dégagé les moyens pour cela. » Revenons à notre patrouille nocturne. Elle débute dans le quartier des « Deux plateaux » devant le restaurant la nuit du Saigon. L'itinéraire est long et tortueux. Il passe par les zones les plus précaires et obscures aux endroits chics et lumineux de la capitale économique. Avec le CECOS, nous avons visité des bidonvilles tel deux plateaux CEDEAO, le Boulevard des martyrs (ancien Latrille), Cocody Danga, les périmètres de l'hôtel ivoire ainsi que le quartier général du CECOS, retour sur le boulevard des martyrs avant de passer par la riviera 2, Anono, Mpouto sol béni, le camp d'entraînement de l'Asec d'Abidjan avant d'arriver à la Riviéra 3. Ici, nous avons pris congé du CECOS avec la nette impression que si la cote d'Ivoire a encore beaucoup à faire en matière de sécurité, les résultats obtenus par le CECOS dans son offensive contre la grande criminalité, sont largement encourageants.

Bamba Abdoul Karim
Image: César Adohi

Retour en haut
Imprimez cet article
Envoyez cet article à un ami
  Condition d'utilisation | Proposer Réseau | Contactez-nous
Copyright © 2005 A.M.N Ltd - Tous Droits Réservés.